Aller au contenu principal

Contexte du documentaire

Traquez les braconniers avec des chiens. Il s'agit de l'ordre du Congo adressé à la vétérinaire suisse Marlene Zahnner.
Des gorilles de montagne uniques et d'autres animaux sauvages vivent dans le parc national des Virunga, mais les rebelles et les braconniers menacent le paradis.

En 2011, Marlene Zahnner a étonnamment reçu un appel téléphonique du Congo: le directeur du parc lui a demandé de l'aide pour faire face au braconnage endémique dans le parc national des Virunga. La population de gibier est décimée à près de 95%. En particulier, il est important de sauver les gorilles des montagnes, menacés d'extinction. Après un premier scepticisme, elle accepte et se rend en Afrique centrale au milieu de la zone de conflit. Depuis lors, le défenseur de l'environnement et vétérinaire engagé dirige le développement d'une équipe hautement spécialisée de chiens pour lutter contre le braconnage.

Marlene Zahnner est une spécialiste internationalement recherchée du mantrailing. Elle a formé des limiers et leurs guides pour cibler les criminels. Mais leur plan s'avère difficile: les gardiens du parc n'ont aucune expérience dans le traitement des chiens et ont peur des gros animaux. Ils l'appellent «Simba», ce qui signifie lion en swahili. La plupart des infrastructures dans l'est du Congo ont été détruites - il n'y a pratiquement pas de magasins. Tout ce dont Marlene a besoin pour son escadron canin doit être importé de Suisse. Des conflits fumants éclatent et Marlène se retrouve soudain prise entre les fronts de guerre. Mais malgré l'adversité constante, elle continue son travail sans se laisser décourager. Six fois par an, elle se rend au Congo pendant deux semaines chacune pour faire avancer le projet anti-braconnage.

Christian Shamavu est le premier maître-chien congolais que Marlene a formé. Il vit avec sa famille près du centre du parc et vient de devenir père pour la troisième fois. Il risque sa vie chaque jour pour protéger le parc. 175 jeunes hommes et femmes sont morts dans la lutte contre le braconnage au cours des 10 dernières années.

Jean-Pierre Jacot est un psychiatre à la retraite de Berne. Il a écrit une bande dessinée pour enfants sur la femme courageuse et son attelage de chiens pour soutenir son engagement. Il le présente dans les écoles environnantes du parc et souhaite sensibiliser les enfants au braconnage. Marlene, Christian et Jean-Pierre ont un objectif commun: préserver le mysticisme et la biodiversité du plus ancien parc national d'Afrique avec les derniers gorilles de montagne, okapis et éléphants de forêt pour les générations futures.

Le film «La femme aux limiers» montre avec des images impressionnantes que l'engagement individuel peut faire une grande différence.